Langue:
  Oeuvres suivantes > 
Késa, robe utilisée par les moines et moniales bouddhistes, décor d'arabesque sur fond violet
 
Liste des images
Liste des parties
スライドショー
Bien culturel important
1 vêtement
Ra, étoffe de soie aussi fine que de la gaze, avec des motifs dorés à la feuille d'or. Au revers, Hiraginu (soie naturelle)
Longueur : 231,5. Largeur de la partie droite : 101,5. Largeur de la partie centrale : 89,8. Largeur
Dynastie Yuan, 14e siècle
Musée National de Tokyo
TI-421
Inscrite sur le tissu découpé de la doublure, « L'historique de la transmission » rapporte que cette robe de moine appartenait à Shun-oku Myôha, un moine de la période des Dynasties Nord et Sud. Or la texture de la soie légère et aérée utilisée à la partie appelée Densô, l'arabesque dorée fermement dessinée sur ce tissu, la méthode de tissage appelée Kokushi employée sur la partie appelée Jôyô et sur les bordures, sont autant de caractéristiques du tissu teint de la Chine des Yuan, et indiquent avec certitude la provenance chinoise de ce Késa.