Langue:
  Oeuvres suivantes > 
Hotei, encre de chine sur papier
 
Liste des images
Liste des parties
スライドショー
Bien culturel important
1 rouleau vertical
Encre de chine sur papier, rouleau suspendu avec revêtement
Hauteur 96,5 x Largeur 41,3
Dynastie Song du Sud - Yuan, 13e siècle
Musée National de Kyushu
A-31
Cet homme au large ventre à l'air, au visage rond et joyeux et au nez porcin est Hotei, vénéré en tant qu'incarnation du bodhisattva Miroku (skt. Maitreya). Le trait employé pour tracer son expression est particulièrement important. Les cheveux et la barbe sont dessinés avec une encre pâle peu liquide alors que le drapé l'est avec une encre plus sombre et liquide. L'encre la plus foncée n'est utilisée qu'en deux endroits, au niveau des yeux. On devine ainsi que le peintre sait parfaitement se servir des variations de densité de l'encre et de la façon dont elle imprègne le support et s'en sert habilement pour dessiner Hotei.
Il existe une tradition au sujet de l'auteur de cette œuvre, le moine-peintre chinois Muqi Fachang. Il exerça au 13ème siècle, durant la dynastie Song du sud puis la dynastie Yuan, et bénéficie d'une renommée toute particulière au Japon, où il est courant de le nommer Oshô, du terme désignant un moine bouddhiste (skt. Upâdhyâya). On peut trouver la confirmation dans les textes officiels Gyomotsu On'e Mokuroku (« Catalogue des peintures impériales ») et Muromachi-dono Gyôkô Okazari-ki (« Registre des ornements de voyage de l'Empereur ») que cette œuvre fut conservée en tant que peinture de Muqi Fachang par les shoguns Ashikaga durant l'époque Muromachi. Elle fut par la suite précieusement gardée par les shoguns Tokugawa et d'autres dirigeants et resta connue au Japon pendant plus de 500 ans comme une peinture chinoise renommée. Elle est aussi célèbre en tant que kakemono, ou rouleau vertical, que l'on admirait lors de cérémonies du thé et fut surnommée « Hotei caressant son ventre ».
Sur sa partie supérieure est notée une anecdote au sujet de Hotei par le moine chinois Jianweng Jugui (13ème siècle).